Aller au contenu principal
Commission Permanente du lundi 10 octobre 2016 // La Région Nouvelle-Aquitaine investit en Lot-et-Garonne

J:\Presse\Interne\1 - Communiqués de presse\CP SP\CP\logo_N-A_Terr.jpeg


Communiqué de presse

Mardi 11 octobre 2016


Commission Permanente du lundi 10 octobre


Lot-et-Garonne : la Région Nouvelle-Aquitaine soutient

l'économie, l'éducation, la formation, les lycées

et l'attractivité de son territoire


Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission Permanente ce lundi 10 octobre 2016 à l'Hôtel de Région à Bordeaux et ont voté 569 dossiers pour un montant total de 136.025.541 €. Plusieurs dossiers concernent le Lot-et-Garonne, dont les suivants :


La Région Nouvelle-Aquitaine soutient la compétitivité et le développement des entreprises lot-et-garonnaises... 


81.197 € à La Briqueterie Tellus Ceram (Monsempron-Libos) pour moderniser son outil de production > 6 créations d'emplois

La Briqueterie Tellus Ceram conçoit et fabrique des produits réfractaires isolants utilisés dans les installations industrielles fonctionnant à très haute température (de 1.000 à 1.850°C). Grâce à son bureau d'études, l'entreprise peut réaliser des pièces très variées, de petits ou grands formats, de la pièce unitaire à la grande série. Après avoir développé de nouveaux produits et diversifié sa clientèle, la nouvelle équipe dirigeante souhaite moderniser le système d'information pour maîtriser ses coûts de production et augmenter ses capacités de production pour répondre à l'afflux de commandes. Elle a donc décidé d'investir dans un nouveau four tunnel de 50m avec séchoir et d'automatiser sa ligne de production. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient cet investissement à hauteur de 81.197 €.


81.600 € à Erplast (Beauville) pour la conception d'un catamaran intégrant des technologies innovantes > 3 créations d'emplois

La société Erplast exerce une activité de conception et de fabrication de bateaux de plaisance et d'outillages pour la transformation des matières plastiques. Elle fabrique des « Optimist » (petit voilier solitaire), utilisés pour l'initiation à la voile, et des catamarans. Elle commercialise ses produits principalement auprès de sociétés de loisirs, des bases nautiques et des clubs de voile. Le marché du catamaran étant arrivé à maturité, seuls les constructeurs faisant preuve d'innovation peuvent séduire une clientèle exigeante. C'est pourquoi, Erplast souhaite moderniser sa gamme de catamaran. En 2014, le dirigeant a fait appel à un designer pour concevoir un nouveau modèle de catamaran baptisé « M » qui a obtenu le label Trophées Aquitains de Design Industriel (TADI). Cette année, il souhaite concevoir un nouveau modèle plus grand (16 pieds) intégrant des technologies innovantes. Il sera doté d'une seule voile et les gonfleurs seront fabriqués avec un nouveau procédé de rotomoulage. Pour cela, l'entreprise va développer des collaborations avec l'entreprise Neveux (Boé), un designer et l'Ecole Nationale des Arts et Textiles de Roubaix.


152.193 € aux Etablissements Soulard (Villeneuve-sur-Lot) pour développer un nouveau procédé de traitement des déchets > 8 créations d'emplois

La société Ets Soulard est spécialisée dans le retraitement et la valorisation des déchets d'emballages, des matières plastiques (souples et rigides), du papier et du carton. Elle collecte également du bois, de la ferraille industrielle et des déchets de chantiers (gravats, terre...). Les déchets sont collectés auprès des industriels grâce à des bennes de récupération, puis triés en fonction de la matière, compactés et conditionnés sous forme de balles pour être acheminés auprès des filières de recyclage de proximité. Le chiffre d'affaires de l'entreprise se répartit entre la vente de matières premières secondaires et la location de bennes de récupération. En vue de se démarquer des offres de la concurrence, l'entreprise souhaite améliorer la qualité du tri des déchets et intégrer des matières qui ne sont ni retraitées ni valorisées aujourd'hui (encombrants, certains plastiques, polystyrènes). Pour cela, elle va développer un nouveau procédé de traitement des déchets, permettant un meilleur taux de valorisation et une diminution de l'enfouissement de déchets.


Actions en faveur de l'éducation, de la formation et des lycées


La Région Nouvelle-Aquitaine développe le Dispositif d'Initiation aux Métiers par Alternance (DIMA) dans les Centres de Formation d'Apprenti-e-s. Ce dispositif, réservé à des élèves ayant atteint l'âge de 15 ans, sous statut scolaire, vise à leur faire découvrir un environnement professionnel lié à un projet d'entrée en apprentissage. L'objectif est de conforter le choix d'un métier par le jeune en lui montrant les réalités du travail en entreprise et de l'accompagner dans la recherche de maîtres d'apprentissage. A ce titre, une subvention de 101.081 € est allouée à la Chambre des métiers et de l'artisanat du Lot-et-Garonne, 47.518 € au CFA du BTP du Lot-et-Garonne et 25.304 € à l'Etablissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricoles (EPLEFPA) du Lot-et-Garonne.


345.340 € pour le financement complet de 105 parcours de formation d'aides-soignants en Lot-et-Garonne

La Région Nouvelle-Aquitaine est compétente pour le financement du fonctionnement des écoles paramédicales et de sages-femmes. Elle comprend 42 établissements de formation d'aides-soignants pour 1.840 étudiants formés tous les ans. L'insertion professionnelle dans ce secteur d'activité permet aux diplômés d'accéder très rapidement au marché du travail. Au titre de la promotion de septembre 2016, 595 parcours complets de formation sont financés sur le territoire de l'ex-Région Aquitaine pour un montant de plus de 2 M€. Dans le Lot-et-Garonne, 105 parcours de formation d'aides-soignants sont ainsi pris en charge par la Région pour une somme totale de 345.340 € : 176.956 € au Centre hospitalier d'Agen-Nérac pour 52 parcours,  95.284 € au Centre Hospitalier de Marmande pour 28 parcours et 73.100 € au Centre hospitalier Pôle Santé du Villeneuvois pour 25 parcours.


940.000 € de travaux dans les lycées lot-et-garonnais pour la préservation et l'adaptation du patrimoine régional, dont :


La Région soutient le développement et l'attractivité de ses territoires


69.490 € à la commune de Cancon  pour la restauration de sa halle Baltard

Situé à mi-chemin entre Agen et Bergerac, ce bourg de 1.332 habitants, est un pôle touristique. En effet, riche de son histoire, la commune dispose d'un patrimoine touristique important, parmi lequel une halle Baltard. A l'origine située dans le vieux bourg, sur l'actuelle place des Marronniers, l'édifice était composé d'une charpente métallique supportée par 19 colonnes en fonte. En 1877, la halle a été déplacée dans la ville basse et reconstruite sur une structure métallique de type Baltard, caractéristique de l'architecture de fer du XIXème siècle. Compte-tenu de son mauvais état et des désordres qui ont pu être identifiés, la commune prévoit de la réhabiliter, cette opération s'inscrivant dans le cadre d'un projet d'aménagement urbain et de requalification des espaces publics. Le projet de la commune s'inscrit dans une stratégie d'ensemble d'aménagement, de valorisation du patrimoine et de revitalisation commerciale du centre bourg. Les travaux consistent à la réhabilitation complète de l'ensemble de la Halle : charpente, toit, peinture, sols, mise aux normes des emplacements. La Région Nouvelle-Aquitaine finance ces travaux à hauteur de 69.490 €.


60.000 € à Habitalys (Agen) pour la réhabilitation de 40 logements à Marmande

Inscrit dans le Contrat de Plan Etat/Région, le quartier de la Gravette va faire l'objet d'une rénovation globale d'ampleur. Dans ce cadre, le bailleur social Habitalys souhaite rénover 40 logements de la résidence Eaubonne à Marmande. En effet, jusqu'à présent, cet ensemble immobilier n'a bénéficié d'aucune réhabilitation lourde permettant une mise à niveau technique des logements et une adaptation du confort au regard des conditions actuelles d'usage des logements. Le bailleur souhaite donc s'engager dans un projet afin d'améliorer la performance énergétique et faciliter la vie des habitants. Ce programme comprend le remplacement de la toiture, le désamiantage, la mise aux normes des réseaux, le remplacement du système de chauffage et appareils sanitaires, le remplacement des menuiseries et l'isolation thermique par l'extérieur et l'intérieur.


Contact presse :

Rachid Belhadj

05 57 57 02 75 - 06 18 48 01 79 / presse@laregion-alpc.fr

Facebook : Région Nouvelle-Aquitaine - Twitter : @NvelleAquitaine

CP-10102016-CPLot-et-Garonne (PDF)
3261025