Aller au contenu principal
Commission Permanente du lundi 10 octobre 2016 // La Région Nouvelle-Aquitaine investit en Gironde

J:\Presse\Interne\1 - Communiqués de presse\CP SP\CP\logo_N-A_Terr.jpeg

 
Communiqué de presse

Mardi 11 octobre 2016

 

 

 

 

Commission Permanente du lundi 10 octobre

 

 

Gironde : la Région Nouvelle-Aquitaine soutient l'économie, la culture,

le tourisme et l'économie circulaire

 

 

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission Permanente ce lundi 10 octobre 2016 à l'Hôtel de Région à Bordeaux et ont voté 569 dossiers pour un montant total de 136.025.541 €. Plusieurs dossiers concernent la Gironde, dont les suivants :

 

Economie

150.000 € d'aide à l'investissement pour Sovasol (Le Teich) - création prévue de 10 emplois

La société Sovasol est spécialisée dans le traitement de sédiments de dragage. Son procédé lui permet de transformer des sédiments fins et humides en matières premières secondaires, avec des propriétés techniques suffisantes pour être utilisées comme des matériaux pour la construction routière. La société souhaite diversifier son activité en devenant capable de traiter puis de revaloriser des terres polluées. L'exploitation de la plateforme consistera à réceptionner les terres, les prétraiter, les traiter et enfin les stocker temporairement avant valorisation. Dans cette optique, l'entreprise a engagé, courant 2016, un programme d'investissement pour lui permettre d'acquérir les équipements nécessaires à la réalisation de ces étapes (filtres, pompes, convoyeurs...).

 

83.250 € à Aquitaine Nettoyage Service (Ambès) pour le développement d'un système de supervision à distance des cabines de peinture - création prévue de 10 emplois

La société Aquitaine Nettoyage Service est spécialisée en conception, installation, entretien et maintenance de cabines de peinture de tous secteurs industriels.

Elle souhaite développer un système de supervision à distance des cabines de peinture en rendant celles-ci connectées. L'objectif est de pouvoir intégrer une chaîne de nouveaux capteurs (température, hygrométrie, vitesse de l'air dans les cabines...) sur les cabines existantes, reliée à un boîtier de collecte et de transmission intelligent.

Les données collectées permettront d'envisager de nouveaux services innovants tels que l'optimisation des interventions, la réduction des temps d'immobilisation des moyens, une meilleure gestion des tournées des techniciens, et la maîtrise des consommations d'énergie.

 

350 000 € à Mure & Peyrot (Bordeaux) pour le développement d'une gamme technique de lames en céramique pour l'industrie - création prévue de 5 emplois

L'entreprise familiale Mure & Peyrot est leader français pour les couteaux de sécurité, couteaux d'ébavurages et les lames à usage industriel : lames de scalpel, d'ébavurage, de cutter, couteaux à gâchette, à curseur, à protecteur, etc. L'entreprise se lance aujourd'hui dans la fabrication d'une gamme technique de lames en céramique pour l'industrie. Cette matière possède en effet des caractéristiques de résistance à la chaleur et à la flexion aux lames très prometteuses pour l'industrie.

L'objet du programme de recherche et développement est de réaliser des préséries dans douze formes différentes de lames couvrant les usages les plus courants.

 

750.000 € d'aide à la recherche à NP6 Solutions (Bordeaux) pour le développement de sa plateforme intelligente de gestion de la relation client - création prévue de 40 emplois

La société NP6 est spécialisée dans le développement de logiciels de gestion de la relation client. Elle a développé une plateforme intelligente qui analyse les données collectées en quelques secondes pour déterminer le profil des meilleurs clients et l'extrapoler pour toucher des individus au comportement similaire de façon à maximiser les retombées commerciales d'une campagne publicitaire. Elle permet ensuite de délivrer des messages commerciaux personnalisés aux cibles identifiées en s'appuyant sur différents supports (mail, réseaux sociaux, SMS...).

Afin de répondre aux exigences des clients et faire face à la concurrence, NP6 a engagé, courant 2016, un programme de R&D qui vise à développer de nouveaux algorithmes et à améliorer les performances de la plateforme (rapidité, précision, efficacité...). Le Conseil régional aide la société à hauteur de 500 000 € et lui accorde un prêt de 250 000 €.

 

40.000 € d'aide à la création d'entreprise pour I-Sea (Mérignac) - création prévue de 5 emplois

Fort de son expertise de pointe dans les domaines de l'océanographie littorale et de l'observation de la Terre, I-Sea propose aux gestionnaires du littoral et aux industriels des études environnementales (topographie du sol de la mer, trait de côte, qualité de l'eau...) qui constituent des outils d'aide à la décision.

I-Sea a développé une chaine de traitement automatisée des images satellite et développé des produits d'observation de la terre exploitant des données satellite multi-résolution, multi-capteurs optiques et radar pour la cartographie des environnements aquatiques et littoraux. Ces produits complètent les approches terrain classiquement déployées en apportant une gamme de solutions nouvelles et compétitives, à disposition des acteurs publics et privés.

 

737 700 € à l'Institut Bergonié (Bordeaux) pour le projet XPulse

Les systèmes de mammographie utilisés dans le cadre du dépistage du cancer du sein se basent sur l'utilisation de tubes à rayons X dont le principe de fonctionnement est resté presque inchangé depuis leur création il y a plus d'un siècle. Or cette technique présente des limites notamment dans le cas de tissus mous et homogènes comme c'est le cas pour le sein. En effet, la faible variation de densité entre tissus sains et tissus pathologiques ne permet pas d'obtenir, dans certains cas, un contraste suffisant pour réaliser un diagnostic efficace.

Le projet XPulse, dont est partenaire l'Institut Bergonié, vise à développer un système innovant d'imagerie médicale par rayons X exploitant des lasers intenses. Ce système devrait permettre l'amélioration du contraste et de la résolution des images, et ainsi, l'amélioration du diagnostic.

 

700.000 € au Groupe Interaction (Pessac) pour le développement du projet MédicActiv, plateforme de simulation numérique en santé

Interaction Healthcare est spécialisée dans la conception et le développement d'applications numériques pour les patients et professionnels de santé. Via son département « SimforHealth », elle développe des solutions innovantes de formation afin de proposer une approche immersive et interactive du secteur de la santé : consultations virtuelles, simulateurs 3D en temps réel, réalité virtuelle...

L'offre SimforHealth, qui a déjà permis de former des professionnels de santé dans plusieurs pays, développe notamment MedicActiV, une plateforme de simulation de cas cliniques virtuels en 3D. Technologiquement, la 3D associée à des animations humanoïdes ainsi qu'à des agents conversationnels et à des données cliniques réelles offrent des solutions de formation accessibles non seulement financièrement mais aussi en tout lieu puisque diffusées sur une plateforme accessible depuis internet et depuis tout type de terminal (ordinateurs et tablettes).

 

339.600 € à Coren SARL (Mérignac) pour le développement d'un matériau polymère à destination des travaux d'accessibilité

Reconnue par les compagnies d'assurance dans le domaine des travaux après sinistres, Coren intervient sur tout type de sinistre (catastrophes naturelles, sécheresses, incendies, dommages, ouvrages, dégâts des eaux) pour les travaux de mesures conservatoires, réparation et réfection des embellissements.

Depuis trois ans, Coren se diversifie dans les domaines de l'accessibilité à travers un nouveau service : Coren Access. Il s'agit d'une offre globale partant du diagnostic de l'habitat jusqu'aux propositions de solutions sur mesure et leurs réalisations ainsi qu'au conseil sur les aides fiscales.

C'est dans ce cadre qu'elle souhaite développer une famille de matériaux et un procédé innovant permettant de fabriquer sur mesure des éléments d'aménagement intérieur pour le marché de l'accessibilité dans le bâtiment. Il consistera à mettre en forme un matériau polymère fortement chargé en matière minérale et formulé spécifiquement, par le biais d'une technologie d'impression 3D à froid, dans l'optique d'une utilisation dans l'équipement sanitaire, le mobilier, d'intérieur...

 

Apprentissage

45.388 € au LEGTA de Blanquefort pour l'acquisition de matériels pédagogiques à destination de l'atelier tonnellerie

Suite aux travaux de restructuration de l'atelier de tonnellerie du site de Blanquefort, l'établissement souhaite équiper l'atelier avec du matériel pédagogique spécifique : scie à ruban, dégauchisseuse raboteuse, combiné, poiçonneuses, gironeuse, et du mobilier divers tels que chaises, tableaux, tables, lampes, armoires, casiers... L'ensemble de ces investissements et acquisitions permettront d'offrir à cette formation emblématique des conditions idéales d'apprentissage.

 

44.573 € au lycée professionnel Charles Péguy (Eysines) pour la mise en place du dispositif d'initiation aux métiers en alternance (DIMA)

La Région développe le DIMA dans les Centres de Formation d'Apprentis. Ce dispositif réservé à des élèves ayant atteint l'âge de 15 ans, sous statut scolaire, vise à leur faire découvrir un environnement professionnel lié à un projet d'entrée en apprentissage. L'objectif est de conforter le choix d'un métier par le jeune en lui montrant les réalités du travail en entreprise et de l'accompagner dans la recherche de maîtres d'apprentissage.

 

Culture

18.000 € à l'association Semer le doute (Bordeaux) pour l'édition 2016 du FiFib

Le Festival International du film indépendant de Bordeaux (FiFib), créé en 2012, a pour mission de défendre le cinéma indépendant sous toutes ses formes - indépendance artistique, des moyens de production et de diffusion.

En 2016, la Région souhaite s'engager particulièrement sur le FiFib Création, destiné aux professionnels. Il accueillera cette année :

-          un forum de coproduction européen avec un focus sur l'Italie et le Portugal,

-          une journée consacrée à la création musicale pour le cinéma d'animation,

-          des conférences et ateliers autour des réflexions sur les initiatives et réalisations des acteurs du secteur en région,

-          une journée sur la filière post-production en Nouvelle Aquitaine,

-          une étude de cas sur un projet « nouvelles écritures et transmédia »,

-          l'opération Talents en cours,

-          nouvelle compétition de films sans distributeur.

 

90.000 € à la Commune de Sauveterre-de-Guyenne pour la création d'une médiathèque

Ce projet de création d'une médiathèque s'inscrit dans le cadre de la construction d'un Pôle Culturel, Touristique et Associatif (PCTA) en centre bourg, dans deux bâtiments existants, en extension de la salle Saint Romain, qui feront l'objet d'une réhabilitation.

Il répond à la volonté de la commune de créer un équipement public collectif destiné à développer les services publics dans des locaux plus accessibles et confortables, l'exiguïté des locaux de l'actuelle bibliothèque ne permettant pas en effet d'accueillir des groupes ni d'organiser des manifestations.

Le nouvel équipement s'inscrira dans une logique de territoire dans le cadre du développement d'un réseau de lecture publique sur la communauté de communes du sauveterrois. Il permettra en outre d'amplifier l'offre documentaire et de proposer de nouveaux services à la population. L'ouverture au public est prévue à l'été 2017.

 

Entretien des lycées

Afin de poursuivre et développer son effort d'amélioration de l'état de son patrimoine immobilier et de répondre plus particulièrement aux problèmes de sécurité, d'hygiène, de solidité des ouvrages, la Région attribue les subventions suivantes :

-          300.000 € au LGT Grand Air (Arcachon) : travaux de sécurité incendie ;

-          250.000 € au LGT Odilon Redon (Pauillac) : pose de fibre optique sur l'ensemble de l'établissement. Robotisation et amélioration des conditions de travail des agents en laverie ;

-          460.000 € au LP Emile Combes (Bègles) : création d'un équipement sportif ;

-          400.000 € au LT Nicolas Brémontier (Bordeaux) : rénovation des bâtiments A, B, C, L, de l'administration et de la 1/2 pension ;

-          1.2 M€ au LGT Philippe Cousteau (Saint-André-de-Cubzac) : création d'un nouvel internat et restructuration partielle du lycée ;

-          900.000 € au Lycée des métiers hôtellerie tourisme de Gascogne (Talence) : restructuration de la demi-pension, de l'externat et des cuisines pédagogiques.

 

Infrastructures

350.713 € pour le projet d'aménagement du pôle d'échanges de Cenon

Le pôle d'échanges de Cenon permet aux voyageurs des Ter Aquitaine du nord et de l'est de la région d'accéder à la ligne A du tramway de l'agglomération bordelaise, jouant ainsi le rôle de « porte d'entrée » de la métropole. Dans le cadre de la suppression du bouchon ferroviaire de Bordeaux, le doublement de la halte de Cenon a été mis en service en mai 2016.

En complément, Bordeaux Métropole et la Ville portent un projet d'aménagement des abords de la halte, en partenariat avec la Région et SNCF Gares&Connexions (G&C).

 

Le projet prévoit, sous maîtrise d'ouvrage de Bordeaux Métropole :

-          l'acquisition du foncier nécessaire à l'opération,

-          l'aménagement d'un parvis intermodal, comprenant un arrêt de bus, deux places de taxis, 16 arceaux vélos, une station V3 et, à proximité, deux places d'autopartage,

-          l'aménagement des cheminements piétons et vélo du pôle.

En outre :

-          la Ville réalisera les travaux d'éclairage, de pose de mobilier urbain et de plantation,

-          SNCF G&C installera un abri vélos sécurisé de 40 places, dans le cadre de la Stratégie Ter+ Vélo portée par la Région, visant à limiter l'embarquement des vélos dans les trains, sources de conflits d'usage et de contraintes d'exploitation.

 

Tourisme

30.000 € pour la création de deux gîtes oenotouristiques à Sauveterre-de-Guyenne

- 15.000 € à Wine Trade :

Ce projet vise à réhabiliter une maison familiale « La Maison Jourde » datant du 18e siècle, afin de créer un gîte oenotourisque. Cet hébergement, d'une capacité d'accueil de huit personnes, prévoit un niveau de confort 3 étoiles, une labellisation « Clévacances » et « Accueil Vélo ».

La réalisation de cet hébergement permettra à l'exploitant de faire découvrir le vignoble et l'activité viticole de la propriété, mais aussi de proposer des services adaptés aux cyclotouristes.

 

- 15.000 € à la commune de Sauveterre-de-Guyenne :

La commune de Sauveterre de Guyenne est propriétaire d'un bâtiment de caractère situé dans le centre du Bourg qu'elle utilise pour le stockage de matériel. La Commune souhaite aujourd'hui donner une destination touristique à cet édifice, très bien situé, en aménageant un gîte de groupe oenotouristique d'une capacité d'accueil de huit personnes (143 m²), comprenant trois chambres avec salle de bain intégrée et une grand pièce de vie.

Cet équipement, d'un niveau 3 étoiles, sera labellisé Clévacances et les travaux de réhabilitations et d'aménagements s'inscrivent dans le cadre du Label Territoire à Energie Positive pour la Croissance verte.

 

229.350 € à l'Office national des Forêts (Bruges) pour l'aménagement de trois plans plages à Biscarosse

La commune de Biscarrosse, en partenariat avec l'Office National des Forêts, souhaite aménager trois secteurs fréquentés hors zone urbanisée centrale : la plage surveillée sud, la zone surveillée du passage nord et le site surveillé de la plage du Vivier.

Plage sud : les travaux vont consister principalement à limiter la dynamique éolienne de la dune par des interventions de génie écologique (couverture végétale de 2 000 m²), de canalisation des flux piétons sur la dune, d'amélioration des conditions d'accueil du public par l'implantation de deux blocs sanitaires en bardage bois et de mobiliers publics (bancs, poubelles), de création de trois parkings vélos de 150 places et d'une amélioration des circulations des différentes mobilités.

Passage nord : des aménagements sont essentiellement centrés sur le guidage du public (clôtures) et de consolidation de la dune (remodelage de la descente et plantation de gourbets et d'agropyron sur 1,5 ha).

Site du Vivier : d'importants travaux sont orientés sur la protection des milieux naturels et la canalisation des flux en favorisant les plantations sur le cordon dunaire en remodelant la dune, en délimitant les cheminements piétons (clôtures, descente en géotextile amovible) et en créant deux parkings vélos de 200 places et un bloc sanitaire en bardage bois.

 

Solidarité & coopération internationale

50.000 € à Avento Conseils (Gradignan) pour la mise en place d'un système d'électrification rurale dans un village du Sénégal

Avento (filiale de Valorem) a pour projet de mettre en place un système d'électrification rurale par voie solaire dans le village de Touba Fall, situé dans la région de la Casamance au Sénégal, grâce à l'implantation d'une centrale solaire et d'un mini réseau de distribution électrique.

L'accès à l'électricité facilitera un meilleur accès l'eau potable par l'installation d'équipement de pompage et la construction de réservoirs d'eau et permettra le développement d'activités génératrices de revenus dans le domaine agricole et agro-alimentaire.

 

240.000 € à Agrisud International (Libourne) pour la redynamisation de la production maraichère au Sénégal

L'ONG Agrisud souhaite étendre son programme de relance de la production maraîchère dans les régions de Diourbel et Fatick au Sénégal. Le cœur du projet restera sur la redynamisation de la culture maraîchère, mais il s'attachera également à améliorer la conduite des autres activités agricoles de l'exploitation : les cultures pluviales et le petit élevage.

Les nouvelles zones d'action retenues sont : le village de Tawa Fall dans la commune de Baba Garage (Département de Bambey), la commune de Taïf (Département de Mbacké), le village de Mbamane Jaraaf dans la commune de Diakhao (Département de Fatick), le village de Ngouloul Serere dans la commune de Mbellacadiao (Département de Fatick).

Ainsi, l'objectif de cette 2ème phase, construite sur 3 ans (2016-2019), est de sécuriser et d'améliorer durablement les activités agricoles de 350 familles (environ 2100 personnes) en renforçant les compétences locales de producteurs et des organisations de l'environnement d'appui.

 

Economie circulaire

18.000 € aux Compagnons Bâtisseurs Aquitaine (Bordeaux) pour le projet de plateforme de récupération et de réemploi de matériaux de chantier « Soli'Bât »

Le projet Soli'Bât, porté par l'association les Compagnons Bâtisseurs Aqutaine, vise à créer une plateforme de récupération et de réemploi de matériaux de chantier et d'équipements nécessaires à la rénovation de l'habitat : matériaux de fins de chantier encore utilisables, fins de stock des fournisseurs de matériaux et des enseignes de bricolage, matériaux réutilisables sur des bâtiments voués à la destruction.

Une fois ces matériaux récupérés, la plateforme Soli'Bât les réinjectera dans un circuit solidaire et local : ils seront utilisés pour des chantiers d'auto-réhabilitation accompagnée, des chantiers-écoles et d'insertion professionnelle, ou tout projet à caractère solidaire.

Ainsi, le projet apporte une réponse à la problématique de gestion des «matériaux indésirables» du bâtiment en proposant une alternative solidaire à la solution classique de mise en décharge.

 

 

Contact presse :

Rachid Belhadj

05 57 57 02 75 - 06 18 48 01 79 / presse@laregion-alpc.fr

Facebook : Région Nouvelle-Aquitaine - Twitter : @NvelleAquitaine

 

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2005566/CP-10102016-CPGironde.pdf
3261017