Aller au contenu principal
Commission Permanente du lundi 10 octobre 2016 // La Région Nouvelle-Aquitaine investit en Dordogne

J:\Presse\Interne\1 - Communiqués de presse\CP SP\CP\logo_N-A_Terr.jpeg


Communiqué de presse

Mardi 11 octobre 2016


Commission Permanente du lundi 10 octobre


Dordogne : la Région Nouvelle-Aquitaine soutient l'économie locale,

l'artisanat, le développement durable et l'attractivité de son territoire


Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission Permanente ce lundi 10 octobre 2016 à l'Hôtel de Région à Bordeaux et ont voté 569 dossiers pour un montant total de 136.025.541 €. Plusieurs dossiers concernent la Dordogne, dont les suivants :


La Région Nouvelle-Aquitaine soutient la compétitivité et le développement des entreprises de Dordogne... 


187.800 € à VCN Industries (Sigoulès) pour financer son important programme d'investissements matériels > 6 créations d'emplois

La société VCN Industries est spécialisée dans le décolletage de haute technicité (usinage par enlèvement de matière) sur des marchés de petites, moyennes et grandes séries de pièces mécaniques très complexes. L'entreprise s'est historiquement spécialisée dans le secteur médical, et notamment les dispositifs implantables (implants, matériels de cabinets dentaires...). Depuis quelques années, VCN réalise des pièces pour les secteurs de la connectique, de l'aéronautique et de la défense. La société jouit d'une image de marque de très haute technicité, de réactivité et d'adaptation constante aux besoins des clients, ce qui lui a permis d'être très bien référencée chez les clients et de capter des marchés à plus forts volumes. Afin de se diversifier sur de nouveaux marchés et augmenter ses capacités de production, VCN Industries a lancé un ambitieux programme d'investissements comprenant l'acquisition de 3 centres d'usinages avec embarreurs. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ces investissements à hauteur de 187.800 €.


76.455 € à Rubi Cuir (Boulazac) pour l'agrandissement de son bâtiment de production permettant l'utilisation optimale de matériels supplémentaires et l'accueil de nouveaux salariés.

L'entreprise Rubi Cuir est spécialisée dans le façonnage du cuir. Intervenant initialement dans le domaine de l'article chaussant et de la chaussure, l'entreprise s'est progressivement désengagée de cette filière pour se repositionner dans le secteur de la confection et de la maroquinerie de luxe. Pour ce faire, l'entreprise doit poursuivre ses investissements matériels et immobiliers afin de pouvoir proposer de nouvelles prestations et gagner de nouveaux marchés dans ce domaine. L'entreprise a déjà réalisé des investissements productifs, soutenus par la Région à hauteur de 31.350 €. Un nouveau programme d'investissement matériel est devenu indispensable en raison de l'augmentation conséquente du personnel et de l'évolution des marchés. Ce programme d'investissements 2016-2017 est accompagné d'un agrandissement de 730m² du bâtiment de production actuel, qui permettra l'installation et l'utilisation optimale de nouveaux matériels ainsi que l'accueil des nouveaux salariés.


284.551 € à Manuco (Bergerac) pour l'aider à développer un programme d'innovation > 10 créations d'emplois

La société Manuco est spécialisée dans la fabrication de nitrocellulose destinée à de nombreuses applications industrielles. Il existe 5 grades de nitrocellulose en fonction du taux d'azote présent : poudres de chasse, poudres à usage militaire, propulseurs solides pour pyrotechnie et fusées combustibles, explosifs gélatineux pour différents grades de dynamites, autres applications tels que les feux d'artifices. L'entreprise prévoit dans les cinq ans à venir une augmentation des quantités produites ce qui nécessite d'importants efforts d'amélioration de la productivité et des capacités de production. Aussi, afin de répondre à ce défi, Manuco déploie un programme d'innovation qui s'articule autour de deux axes : la recherche de matières premières alternatives et le développement d'un nouveau procédé de raffinage.


35.394 € aux Etablissements Maury et fils (Salles-de-Belvès) pour soutenir l'achat de matériels > 2 créations d'emplois

Les Etablissements Maury et Fils fabriquent des planches à palettes et des planches destinées au rabotage. Ils maîtrisent l'ensemble des étapes de leur production, de l'achat de matières premières à la commercialisation de leurs produits. Dans un contexte de fermeture de nombreuses scieries, l'entreprise se trouve confrontée à une demande de plus en plus importante à laquelle elle ne peut pas toujours répondre faute de pouvoir sécher le bois en grande quantité. Aussi, afin d'augmenter sa production et sa rentabilité, l'entreprise a décidé d'investir dans un séchoir nouvelle génération permettant de sécher le bois en 4 jours et de respecter la norme internationale pour les mesures phytosanitaires. La Région Nouvelle-Aquitaine finance cet investissement à hauteur de 35.394 €.


... mais aussi l'aide aux filières et l'artisanat local


20.920 € à la société Lucco (Bezenac) pour soutenir le développement d'une entreprise familiale de pâtisserie

M. Lucco est un artisan pâtissier, chocolatier, confiseur. Après plusieurs expériences en tant que salarié, il a pris la gérance de l'entreprise familiale « les gourmandises de Lucco », fondée en 1988. L'entreprise bénéficie d'une bonne renommée et propose régulièrement à ses clients des « spécialités éphémères » disponibles une quinzaine de jours. L'entreprise, qui compte 11 collaborateurs dont 5 apprentis, investit régulièrement dans du matériel de production. Le programme d'investissement comprend l'acquisition de matériel de stockage en froid pour le laboratoire et le magasin mais également l'achat d'une machine de découpe par jet d'eau afin d'optimiser le temps de travail dédié à l'activité chocolaterie. Enfin, dans le but de développer ses ventes sur internet, il souhaite créer un site de e-commerce.


Actions en faveur de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables


90.000 € à KSB France (La Roche Chalais) pour son projet de compétitivité énergétique avec la construction de son nouveau bâtiment « Triodis »

Fondée en 1951, l'entreprise KSB France produit et commercialise des pompes, de la robinetterie, des systèmes, et fournit les services associés. L'usine de La Roche Chalais fabrique des robinets à papillon, utilisés dans les secteurs du bâtiment, de l'industrie, de l'eau et des centrales électriques. KSB s'est engagé massivement sur la voie de la transition énergétique en repensant ses nouveaux procédés de fabrication afin de les rendre moins impactant pour l'environnement et les opérateurs. Ainsi, à l'occasion de la construction du nouveau bâtiment « Triodis » sur le site de La Roche Chalais, deux actions permettant de réduire les besoins énergétiques de l'usine ont été identifiées. Tout d'abord, pour la zone peinture, KSB a fait le choix de cabines fermées et chauffées avec ventilation. Puis, concernant la zone de tests cryogéniques, KSB a opté pour la solution la moins consommatrice, celle permettant d'aspirer de l'azote au plus près de la zone de vaporisation et d'introduire de l'air frais très peu chauffé dans l'enceinte fermée pour recycler l'air. Le gain énergétique engendré par ces deux actions sera de 1 103 MWh par an.


292.827 € à Agri Cerf Energie (Coursac) pour la création d'une unité de méthanisation > 1 création d'emploi

La société Agri Cerf Energie, qui porte ce projet, est un collectif de 13 exploitations agricoles composées de 10 éleveurs (bovin lait et allaitant, poulets de chair, canards) et 3 céréaliers (maïs, blé, tournesol, colza). Le projet consiste en la création d'une unité de méthanisation agricole collective sur la commune de Coursac en Dordogne. Cette unité permettra de traiter et valoriser les effluents et matières végétales des 13 exploitations agricoles partenaires, soit un gisement de déchets organiques de 7.848 tonnes par an. Cette installation permettra de produire par cogénération de l'énergie électrique injectée sur le réseau ErdF, et de l'énergie thermique valorisée dans un séchoir multi produits. La valorisation agronomique du digestat (résidu de la méthanisation) sera réalisée en partenariat avec la Coopérative d'utilisation de matériel agricole (Cuma) de la Vallée du Cerf sur les terres des différents exploitants agricoles, soit 380 hectares. Ce projet énergétique et agronomique permettra d'éviter l'émission de 599 tonnes de CO2 par an, de créer un emploi direct, et de consolider 20 emplois sur les exploitations partenaires et au sein de la Cuma.


Actions en faveur de l'attractivité de son territoire


158.400 € à la communauté de communes Causses et Rivières en Périgord (Excideuil) pour la création d'une maison de santé pluriprofessionnelle

Ce projet de Maison de Santé Pluridisciplinaires (MSP) vise à accueillir 12 professionnels de santé dont 3 médecins généralistes et des consultations de spécialistes. L'implantation de la future MSP s'effectuera dans le cœur du centre bourg d'Excideuil, dans l'ancienne partie de l'hôpital adossée à l'extension de l'hôpital local et permettra de former un ensemble médical cohérent pour améliorer l'offre de soin. Il a pour ambitions de développer l'accès aux soins de la population locale et de renforcer la coordination et la concertation autour du projet de soins et du parcours du patient.


80.000 € à la société JPW (Sarlat-la- Canéda) pour la modernisation de l'hôtel « Le Saint Albert »

L'hôtel « Le Saint Albert » est un hôtel classé deux étoiles comprenant 25 chambres. Repris depuis quelques mois, les nouveaux gestionnaires ont souhaité engager un programme de travaux dès la fin de la saison touristique à Sarlat. Outre la rénovation de 3 chambres, 4 nouvelles seront créées, dont deux pour traiter de l'accessibilité. La rénovation de 15 salles de bain est prévue ainsi notamment que la climatisation dans les 25 chambres.


Contact presse :

Rachid Belhadj

05 57 57 02 75 - 06 18 48 01 79 / presse@laregion-alpc.fr

Facebook : Région Nouvelle-Aquitaine - Twitter : @NvelleAquitaine

CP-10102016-CPDordogne (PDF)
3261016